Créer mon blog M'identifier

Mon bureau, un open space fermé

Le 5 octobre 2014, 23:26 dans Humeurs 0

Me voilà fraîchement intégrée à ma multinationale,  ma nouvelle famille désormais. 

Je partage mon bureau avec une collègue,  plus ou moins affectée aux mêmes tâches que moi (plus ou moins car mes missions sont déjà tellement floues...)

Ma "colocataire", compagnon de galère,  dont je vous ferais le portrait une autre fois, ne détourne les yeux de son écran d ordinateur que pour répondre à des communications téléphoniques personnelles, soit plusieurs dizaines de fois par demi - journée. 

Le reste du temps elle est profondément absorbée par son travail,  au point de ne même pas m entendre quand je lui demande où trouver je agrafeuse. Bip, Bip,  bibibibipppp. Seul écho à mes questions, le doux bruit d'un logiciel de comptabilité ou de gestion des congés.  Jusqu'au moment où,  pour ranger un dossier, je contourne son bureau et me retrouve face à son écran d'ordinateur.  CANDY CRUSH niveau 142...

V comme Victoire... ou comme Enfer

Le 5 octobre 2014, 17:31 dans Humeurs 0

Quelques jours plus tard,  malgré mon éternel pessimisme,  je reçois par courrier le précieux sésame qui fait de moi une salariée d'une grande multinationale. 

"Vos compétences ont su séduire notre jury de recrutement"... j'ai postulé comme secrétaire alors faudrait peut être pas exagérer,  je ne vais pas être PDG toute suite!

"Nous vous invitons à prendre contact avec notre direction des ressources humaines pour finaliste les modalités pratiques de votre recrutement", ce qui signifie signature de mon contrat, un CDI!, présentation rapide de mes collègues et supérieurs hiérarchiques (j'aurai tout le loisir de mieux les découvrir dans les jours à venir), visite de mon bureau (oui, oui, privilège suprême j'ai doit à un bureau, que je partage certes avec une autre secrétaire mais quand même! ).

Une seule chose manque à ce joli cadeau de bienvenue dans l'entreprise: ma fiche de poste, définissant mes tâches.  Et je vais très vite comprendre à quel point cet oubli est volontaire...

 

The D Day, suite

Le 30 septembre 2014, 21:02 dans Humeurs 0

Me voilà dans la salle d'attente,  me rongeant nerveusement les ongles avant d'entrer dans la salle des tortures. 

La porte s'ouvre, mon bourreau m'apostrophe, m'invitant fermement à entrer dans une immense pièce sombre, meublée d'une table digne de recevoir les Chevaliers de la Table Ronde. Deux personnes sont installées,  ajoutées à celui qui est venu m'accueillir.  Si le but était de déstabiliser les candidats,  messieurs dames, je vous confirme que c'est un succès. 

Les questions s' enchaînent,  mes bourreaux hochent la tête dans un élan d'approbation qui n'en est pas un.

Mal à l'aise bien que préparée,  je redoute chaque question comme si la guillotine pouvait s'abattre sur mon cou...

"Merci de votre candidature, nous vous rappellerons". Ou pas... Les trente minutes les plus oppressantes de ma vie viennent de s'écouler. 

En partant je passe devant les candidats qui attendent leur tour. A voir leur mine déconfite quand leur regard se pose sur moi, je comprends aisément que je dois avoir la même allure que les candidats que j'ai vu sortir avant moi: un air de chat gouttière qui vient de perdre la bagarre contre le caïd des matous du quartier...

Voir la suite ≫